Quand on n'est pas bien visible, on est vu.

Ce n'est pas un hasard si on appelle les piétons et les cyclistes des usagers de la route faibles. En tant qu'automobiliste, nous devons rester vigilants pour préserver leur sécurité. Particulièrement lorsque l'obscurité rend le trafic encore plus dangereux. Il vous arrive aussi de devoir être sur la route en tant que piéton ou cycliste ?  Grâce à ces astucieux conseils pour augmenter la visibilité dans le trafic, cela va devenir spectaculairement plus sûr pour tout le monde.
 

Portez des vêtements de couleur vive lorsqu'il fait sombre

Cela peut sembler évident, et pourtant on rencontre encore trop souvent sur la route des personnes, piétons ou cyclistes, qui se fondent presque dans le décor à cause de leurs tenues trop sombres. À éviter absolument, donc. Le soir, mieux vaut porter une tenue qui crie : ‘Hé, je suis là ! Faites attention.’

Enfilez un gilet fluorescent

Jaune, vert ou rose… aucune importance. Mais l'impact sur votre sécurité dans le trafic lui est énorme. Le grand avantage, c'est que vous pouvez facilement enfiler un gilet de ce type par-dessus votre manteau préféré. Et le faire disparaître tout aussi vite quand vous avez atteint votre destination.

Vérifier les éclairages de votre vélo avant votre départ.

Votre lumière avant, ça vous ne pouvez pas la louper bien sûr. Mais n'oubliez pas d'également contrôler votre lumière arrière avant d'enfourcher votre vélo dans le noir. Car le plus souvent, on ne remarque pas quand celle-ci ne fonctionne pas. Et n'oubliez pas : si la police vous arrête parce que vous roulez sans vos lumières, vous risquez une amende de 58 euros.

La lumière du jour s'éteint ? Les lumières de vélo s'allument !

La nuit commence à tomber lorsque vous partez de chez vous à vélo ? Allumez déjà les lumières de votre vélo. Cela permettra aux autres usagers de la route de vous voir venir de loin. Et vous-même distinguerez mieux les éventuels obstacles sur votre route.

À pied ou à vélo en toute sécurité dans l'obscurité ? Nos conseils pour rester bien visible pour les autres usagers de la route.

Une règle commune pour tout ce qui roule

Ce ne sont pas seulement les cyclistes, mais aussi les amateurs de step, de skeeler et de skate qui le soir doivent posséder un éclairage approprié sur la voie publique. C'est-à-dire blanc à l'avant et rouge à l'arrière. Peu importe l'endroit que vous choisissiez pour porter le dispositif d'éclairage, pourvu qu'il soit clairement visible par les autres usagers de la route.

Faites briller ces réflecteurs

Savez-vous que vous êtes visible jusqu'à 150 mètres lorsque vous allez courir la nuit vêtu(e) d'une tenue munie de bandes réfléchissantes ? Que ce soit via votre veste, votre bonnet ou votre bandeau, veillez toujours à diffuser de la lumière au cours de vos séances de course hivernales pour ne courir aucun risque.

Course à contresens du trafic

Il n'y a pas de trottoirs, de terre-pleins ou de pistes cyclables ? Alors vous pouvez, en tant que piéton, courir sur le côté gauche de la voie publique, aussi près que possible du bord de la chaussée. Cela vous permet de voir le trafic venant vers vous et de mieux anticiper les situations dangereuses.

Traversez prudemment

Traverser la rue à pied ou à vélo ? Faites-le uniquement aux endroits bien éclairés, d'où vous pouvez voir les véhicules arriver, et où vous-même êtes également bien visible pour les conducteurs de passage. Quand c'est possible, optez toujours pour un passage piéton ou pour un endroit de passage pourvu de feux de signalisation.
20/02/2019