Le sel d’épandage : néfaste pour votre voiture ?

Dès que l’hiver revient, les organismes chargés de l’entretien des routes se préparent à lutter contre les chaussées glissantes. On annonce un froid glacial ? Les épandeuses sortent par mesure de précaution, afin d’assurer votre sécurité sur la route. Mais la médaille a son revers : le sel d’épandage est néfaste pour l’environnement et pour votre voiture.

Les effets néfastes du sel d’épandage sur votre peinture

En Belgique, on épand généralement un mélange de chlorure de sodium (sel de cuisine) et d’eau, qui forme une saumure. Mais ce sel d’épandage adhère à la route et à votre voiture. Conséquence ? Le sel creuse des trous, surtout si votre peinture est déjà légèrement abîmée.

Sel d’épandage et capteurs ne font pas bon ménage

En plus d’engendrer de la corrosion, la saumure attaque aussi le caoutchouc et le plastique. Elle induit ainsi les commandes et les capteurs en erreur, notamment ceux de votre système de freinage. Résultat ? Les témoins lumineux s’allument et clignotent à tort. Vous utilisez des systèmes d’aide à la conduite pratiques ? Redoublez d’attention en hiver : veillez à ce que vos caméras et vos capteurs soient impeccables.

Le danger d’un pare-brise sale

La carrosserie et les capteurs ne sont pas les seuls à souffrir des dépôts de sel. Les éclaboussures de sel et de saleté salissent aussi votre pare-brise. Attention danger ! Surtout quand le soleil est bas ou quand vous êtes ébloui par une voiture venant en sens inverse. N’attendez donc pas pour nettoyer votre pare-brise au savon quand il neige.

Protégez votre voiture du sel d’épandage

L’hiver est là ? Lavez régulièrement votre voiture à l’eau tiède ou froide. L’eau chaude dissout en effet le sel, qui pénètre alors encore plus en profondeur. Appliquez éventuellement une couche de cire protectrice pour éviter que la saleté accroche. Un conseil : découvrez le puissant nettoyant Riwax Car Shampoo. Ce shampooing voiture ultraconcentré nettoiera et protégera votre peinture. Il s’agit, en outre, d’une solution économique.

Une alternative moins néfaste au sel d’épandage

Le sel d’épandage a mauvaise réputation : il endommage la flore et il finit dans les nappes phréatiques. Les pouvoirs publics examinent dès lors des alternatives écologiques. Un projet prometteur est en cours aux Pays-Bas : il étudie la possibilité d’utiliser un jus à base d’herbes coupées dans les bas-côtés. Une piste de réflexion intéressante qui, espérons-le, ne sera pas mise au frigo…

18 décembre 2018