Passer facilement le contrôle technique ? Suivez le guide !

Sans certificat du contrôle technique, vous n’êtes pas autorisé à circuler sur les routes de Belgique. À moins que votre voiture ait moins de quatre ans, vous devez vous rendre une fois par an dans un centre de contrôle technique agréé. Préparez-vous correctement en vous pliant à toutes les exigences (techniques et pratiques). Carglass® dresse la liste des conditions à remplir et vous fournit quelques conseils pour passer le contrôle technique sans encombre.

Présentez-vous à temps au contrôle technique

Si votre voiture a plus de quatre ans, vous devez vous présenter au contrôle technique chaque année. Vous présentez votre véhicule après cette date ? Vous devrez payer un supplément, qui peut aller de 7,60 à 27,30 euros.

Votre voiture est recalée ? Faites le nécessaire pour la mettre en règle et présentez-vous à nouveau au centre de contrôle technique dans les quinze jours, faute de quoi vous pourriez devoir payer vous-même tous les frais en cas d’accident.

Vérifiez tous les points de cette check-list

Lors du contrôle technique, les inspecteurs ne laissent rien au hasard. Ils vérifient :
  • les freins (système complet) ;
  • les phares [feu(x) stop, feux de croisement, phares antibrouillard et feux de position + clignotants] ;
  • les pneus (profondeur des sillons et pression) ;
  • les roues et les essieux ;
  • les émissions ;
  • le numéro de plaque d’immatriculation et le numéro de châssis ;
  • les vitres et les rétroviseurs ;
  • la commande de direction ;
  • les suspensions ;
  • le châssis ;
  • la carrosserie.

Pas de contrôle technique sans les bons documents

Vous recevrez votre convocation annuelle au contrôle technique par la poste. Apportez bien cette carte lors du contrôle et n’oubliez pas non plus les documents suivants :
  • certificat de conformité ;
  • certificat d’immatriculation ;
  • certificat du contrôle technique (dernière version valable) ;
  • carte verte.

Faites réparer les éventuels éclats dans votre pare-brise

Votre pare-brise est défiguré par un éclat ou une fissure ? Il présente des déformations ou des rayures profondes ? Le contrôleur pourra alors vous convoquer pour un nouvel examen. Les nouveaux critères appliqués en Flandre depuis décembre 2018 en matière d’éclats et de fissures sur le pare-brise pourraient bientôt gagner la Wallonie et Bruxelles.

Dans ce cas, les dommages pouvant donner lieu à une carte rouge ne se limiteront plus au champ de vision du conducteur. Ils s’étendront à la zone de balayage des essuie-glaces et aux vitres latérales si la vue sur les rétroviseurs est obstruée. Dans la zone de nettoyage des essuie-glaces, il s’agira des dommages suivants :

  • éclat ou déformation de plus de 100 mm de long sur une couche de verre feuilleté ;
  • éclat de plus de 50 mm de long sur deux couches de verre feuilleté ou sur un panneau ;
  • rayures superficielles de plus de 5 mm de large ;
  • dommage ou décoloration (p. ex. un éclat) transparent(e) de plus de 20 mm de diamètre ;
  • dommage ou décoloration (qui limite la visibilité) de plus de 10 mm de diamètre (p. ex. une bulle d’air).
Mieux vaut, dès lors, ne prendre aucun risque : faites réparer les éventuels éclats et faites remplacer les vitres fissurées. Prenez rendez-vous.

N’oubliez pas l’extincteur et la trousse de secours

Votre voiture doit, certes, être en règle d’un point de vue technique, mais vous devez également disposer des accessoires suivants :
  • trousse de secours ;
  • extincteur non périmé ;
  • triangle de danger ;
  • gilet fluorescent (jaune-vert ou orange).
Veillez donc à vous munir de ces éléments au préalable ou à les remplacer, le cas échéant.

Passez le contrôle technique avec brio

Grâce aux conseils de Carglass®, vous avez toutes les cartes en main pour passer sans peine le contrôle technique. Rendez-vous donc au centre de contrôle technique l’esprit tranquille ! Conseil : c’est entre 7 h et 8 h du matin qu’il y a le moins de monde. Il vaut donc la peine de faire sonner votre réveil un peu plus tôt.
02/04/2019