Interview avec un expert : Peut-on se fier aux voitures partagées et aux systèmes ADAS ?

CambioPoppyLynk & Co… Difficile de passer à côté de ces plateformes de covoiturage! La jeune génération apprécie particulièrement leurs services. Logique : une voiture n’est pas toujours d’une grande utilité… Partager une voiture, par contre, est plus intéressant, financièrement parlant. Tout le monde y gagne, à première vue. Mais qu’en est-il de la sécurité routière? Qui se charge de l’entretien de ces véhicules?

Nous demandons conseil à Chris Davies, professeur à l’Université du pays de Galles et chef du service de Global Technical Superiority chez Belron®, la plus grande entreprise au monde dans le domaine de la réparation et du remplacement de vitrage de voiture.

« La mobilité du futur est un sujet qui fait couler beaucoup d’encre ! Je ne pense tout de même pas que les voitures partagées devraient nous inquiéter. Dans la plupart des pays, nous pouvons observer que le nombre de propriétaires de voiture est toujours en hausse. Le ratio entre le nombre de personnes qui partagent une voiture et les propriétaires n’a, en fin de compte, pas une grande influence sur la sécurité routière. La fréquence à laquelle un véhicule a besoin de passer un contrôle technique dépend en fait du nombre de kilomètres parcourus. C’est également le critère utilisé par les entreprises qui proposent des voitures partagées. »

Autre tendance du moment : les systèmes ADAS

D’autres technologies peuvent-elles influencer notre sécurité routière ? « Sans aucun doute », affirme M. Davies. « Sur la route, vous croisez de plus en plus de véhicules dotés d’un système d’aide à la conduite (ADAS). Par exemple, les voitures avec lane keep assist et régulateur de vitesse adaptatif. Ces systèmes d’aide à la conduite sophistiqués débarrassent le conducteur de certaines tâches, ce qui assure plus de sécurité. À condition, bien sûr, que la configuration du système soit correcte, ce que vous pouvez difficilement contrôler vous-même. Les voitures doivent, pour cette raison, passer au garage de temps à autre. Elles sont connectées à un ordinateur qui repère les problèmes éventuels et recalibre les systèmes de sécurité si nécessaire. C’est même obligatoire après toute collision ou tout accident. »

1i1b0993_adas.jpg1_Recalibration des systèmes d'aide à la conduite

« La nécessité d’effectuer un entretien régulier ne va donc qu’augmenter, car ces voitures intelligentes remplaceront les anciens parcs automobiles dans les années à venir », prédit Chris Davies. « Les nouveaux modèles au sein de l’Union européenne devront, en outre, obligatoirement être équipés de systèmes ADAS à partir de 2022. Une obligation qui sera même étendue à toutes les voitures vendues à l’état neuf à partir de 2024. »

Essuie-glaces Bosch gratuits (valeur 59,90€)

pour tout remplacement ou réparation réservés avant le 31 octobre inclus.